Mes lectures quotidiennes : « Bonne position du cavalier – Cheval Evolution »

La bonne position à cheval c’est une posture qui permet une connexion optimale entre le cavalier et son cheval. C’est en réalité la base de l’équitation. Sans une position adaptée, impossible de progresser dans une discipline équestre… Eh oui, ce n’est pas pour rien que votre coach vous reprend souvent : « descends tes jambes, tiens-toi droit, grandis-toi, baisse tes talons ! … » En fait, une bonne position c’est la clé de la réussite 🙂

Pourquoi avoir une bonne position ?

La position du cavalier est le lien entre l’Homme et le cheval. Elle varie (légèrement) en fonction des demandes et des exercices que l’on propose à son cheval. C’est un dialogue subtil qui permet au cavalier d’obtenir une action par l’intermédiaire de son poids du corps, et de ses aides. C’est l’osmose parfaite du couple cavalier/cheval.

Une bonne position permet :

  • d’être en harmonie avec son cheval avec un corps relâché et souple, une assiette liante, des mains légères et au contact, des jambes adhérentes et relâchées
  • de dialoguer avec son cheval pour effectuer une demande précise (exemple : transition du trot au pas, départ au galop, déplacement latéral…)
  • d’encourager une attitude (engager le bassin pour allonger le galop)
  • de ne pas gêner son cheval (se mettre en équilibre pour franchir un obstacle, se tenir droit pour l’aider à reporter son équilibre sur l’arrière-main lors de certains exercices )
  • de rester en équilibre et de ne pas être déstabilisé par les mouvements du cheval (amortir les chocs)

Qu’est-ce qu’une bonne position ?

Ce n’est pas si simple d’avoir la position parfaite car cela demande à la fois de la souplesse et de la dissociation entre les différentes parties du corps. Un bon conseil, soyez relâché et souple pour mieux accompagner votre cheval.

La positon du cavalier est la suivante :

  • Port tête et menton droit (regard au loin)
  • Epaules relâchées
  • Dos droit, perpendiculaire au sol, grandi et décontracté
  • Bras relâchés
  • Coudes le long du corps
  • Avant-bras demi-ployés, (dans la continuité des rênes)
  • Poignets dans l’axe des avant bras et se font face
  • Mains fixes et légères, pouces vers le ciel, doigts semi-fermés et décontractés
  • Bassin légèrement en rétroversion (nombril vers l’avant) et souple pour accompagner les mouvements du cheval
  • Fesses lourdes dans la selle
  • Jambes descendues, verticales, relâchées (angle cuisses/tronc ouvert)
  • Cuisses à plat et toniques, en contact avec le cheval
  • Genoux non serrés, ouverts, très léger contact
  • Arrière du mollet en contact léger
  • Cheville souple (l’articulation fonctionne pour amortir les mouvements)
  • Pointe de pied parallèle au cheval, repose sur 1/3 de l’étrier
  • Talon orienté naturellement vers le bas

Attention, les épaules, le bassin et les talons doivent être alignés !

Tout cela doit s’obtenir sur les 3 allures quel que soit l’exercice demandé. En fait, on doit amortir les mouvements du cheval pour ne pas qu’ils perturbent cette position. C’est le rôle de l’assiette. (Le mouvement du bassin et l’assise du cavalier qui assure la stabilité et l’équilibre du cavalier)

Des séances de mise en selle aident à obtenir une bonne position ainsi qu’un bon fonctionnement du couple cavalier/cheval grâce à un travail de décontraction et musculaire. Sans une bonne connexion, le cavalier atteindra vite ses limites. En revanche, une bonne position du cavalier assure une fluidité lors de l’enchainement des différents exercices ainsi qu’une réelle harmonie du couple.

Travailler sa position (et son ressenti) est donc une excellente idée pour tous ceux qui veulent progresser dans leur discipline équestre.


Source link paulineVB – cheval-evolution.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *